chiffres-entreprise-la-nouvelle-une

Complètement chiffrée !

Qu’on se le dise, la folle aventure de l’entreprenariat, à défaut d’être givrée, est complètement chiffrée ! Quoique, je dirais plutôt qu’elle est clairement les deux. Oui, je suis de ceux qui pensent qu’il faut être un peu fou pour tenter l’aventure mais ça, on en parlera plus tard.

Parlons chiffres, et oui beurk !

À peine après avoir posé votre idée sur le papier, il va falloir que vous donnez les chiffres de votre activité. ‘’C’est normal’’, me direz-vous. Effectivement. Déjà, il vous faudra établir le prévisionnel de votre activité. Les dépenses que vous pensez faire pour vous installer (mobilier, matériel, consommables,…) puis, ce que vous pensez vendre (l’élément-clé) en détails. Cela vous donnera l’objectif à atteindre ou à avoisiner pour votre première année.

Mais, une fois que vous aurez mis un point final à votre prévisionnel et qu’il aura été validé par les différentes parties (banque, collectifs de subventions, région,…), je suis désolée de vous dire que ce ne sera…que le commencement, haha. Et oui.

Autant vous dire que si vous n’êtes pas à l’aise avec les chiffres. Oui, si vous étiez celui ou celle qui se planquait à côté du chauffage et qui n’a jamais souhaité faire ami-ami ni avec Thalès ni avec Pythagore, il va falloir vous armer de patience et…d’un bon comptable.

Car oui, vous allez pouvoir vous « décharger » de certains calculs (TVA, impôts,…) mais pas de tous. Alors un conseil, que vous aimiez les chiffres ou pas, il va falloir vous y frotter. Tenez un journal de bord assez simple qui vous permette de remplir votre prévisionnel, vos achats et vos dépenses par mois. Ça vous permettra d’avoir un oeil sur votre chiffre d’affaires au quotidien et du coup, de ne pas être perdu(e) quand on vous posera la question d’où vous en êtes. Car oui, l’entreprise c’est vous, mais vous avez des comptes à rendre (collectivités, banque,…) en fonction de ceux qui vous entourent. Clairement, perdue dans le marasme de l’entreprise la première année, je ne l’ai pas tenu ce fameux tableau et j’étais donc incapable de donner une fourchette de chiffres. Clairement, ça m’a handicapée. C’est un conseil comme un autre mais pour ne pas finir plié(e) en 4…de stress en ayant multiplié les erreurs, tentez d’apprivoiser…tranquillement…vos chiffres.

Bon courage !

Comments:0

Laisser un commentaire